Accueil
plan partenaires contacts actualites docs
association
programmes
milieux
especes

 

Les tourbières de l'Herretang

RN Située à 400 m d'altitude en piémont occidental du massif de Chartreuse, la tourbière couvre 65 ha sur les communes de Saint-Laurent-du-Pont et de Saint-Joseph-de-Rivière. Reliquat d'une vaste zone marécageuse, elle est bordée à l'est par la route départementale 520 et à l'ouest par le canal de l'Herretang qui draine l'ancien marais pour alimenter le Guiers mort. Sa diversité biologique est le fruit d'activités humaines traditionnelles : pâture, fauche, exploitation de la tourbe... En 1994, l'acquisition conjointe du site par le Conseil Général de l'Isère et le CREN a concrétisé sa protection. Le Conseil Général de l'Isère est l'unique propriétaire depuis 2006 et AVENIR assure la gestion du site.

 


Un marais tourbeux reconnu par l'Europe

Ce site exceptionnel est le dernier reliquat d'une vallée où prairies humides et marais couvraient encore au siècle dernier 1 600 ha. Aujourd'hui, une dizaine de faciès de végétation liés à son caractère humide crée une mosaïque de milieux très riches. Parmi les 153 plantes répertoriées, dix bénéficient d'une protection régionale : la thélyptère des marais recherche un sol tourbeux gorgé d'eau au milieu des roseaux et massettes, alors que la laîche de Bohème profite d'un abaissement des eaux pour recoloniser la tourbe mise à nue. Le site s'avère particulièrement favorable à l'accueil des oiseaux en migration. Il n'en héberge pas moins une avifaune riche tout au long de l'année comme le martin pêcheur qui recherche des étendues d'eau calme tandis que la gorgebleue profite des formations arbustives marécageuses lors de ses haltes migratoires. Une entomofaune remarquable habite également la tourbière tel le cuivré des marais, papillon protégé en France et en Europe. Plusieurs espèces d'amphibiens viennent également se reproduirent au printemps dans les mares et anciennes fosses d'extraction de la tourbière. Les fortes potentialités biologiques du site et la nécessité d'une réhabilitation ambitieuse ont contribué à sa sélection en 1995 parmi les 38 sites d'intervention d'urgence du programme LIFE "tourbières de France" de la Fédération des conservatoires d'espaces naturels de France.

Deux partenaires pour une maîtrise foncière indivise

Répertoriée en 1986 dans l'inventaire ZNIEFF, la tourbière bénéficie du statut de réserve de chasse. Sa maîtrise foncière se concrétise en 1994 par une acquisition indivise du CREN et du Conseil Général de l'Isère, au titre des espaces naturels sensibles. Dès 1995, la gestion du site et l'animation d'un comité de pilotage sont confiées à AVENIR. Un plan de protection, de gestion et d'aménagement de la tourbière est élaboré l'année de l'acquisition. Il a été révisé en 2004

En 2006, le CREN accepte de céder sa part au Conseil général de l'Isère, simplifiant ainsi sa gestion administrative.

Des travaux de réhabilitation exemplaires

L'abandon de la fauche en 1977 conjugué au drainage de la plaine a renforcé le reboisement et l'atterrissement du marais. De 1940 à 1996, l'exploitation de la tourbe, superficielle et limitée, a façonné de nombreux plans d'eau longiformes. Les importants travaux de réhabilitation inscrits dans le plan de gestion ont débuté en 1995. A ce jour, 15 ha de prairies envahies par le solidage, la bourdaine et le saule ont été remis en état après bûcheronnage et le dessouchage de bosquets de saules, 4 400 m de clôture ont été posés, 110 m2 de hangar pour les bêtes ont été réhabilités, un ancien transformateur EDF a été aménagé en observatoire naturaliste pouvant accueillir 15 personnes, 200 m de berges d'anciennes fosses d'extraction ont été modelées, 750 m de caillebotis ont été posés. Un troupeau de chevaux camarguais achetés par AVENIR pâture désormais sur les 15 ha les plus marécageux, tandis que 25 ha de prairies réhabilitées sont réservées à des vaches Aubrac d'éleveurs locaux dans le cadre d'un cahier des charges précis.

Une dizaine d'hectares est entretenue par fauche tardive. Les équipements d'accueil (sentier d'interprétation, observatoire, plaquette) permettent au public de découvrir le site dans de bonnes conditions sans le perturber.
 
 

 
 
Les objectifs
  • Maintenir le caractère humide de la tourbière
  • Restaurer les prairies humides et maintenir une mosaïque de milieux humides ouverts par le pâturage et la fauche
  • Remodeler et entretenir des plans d'eau destinés à l'avifaune et aux batraciens
  • Ouvrir le site au public au moyen d'un sentier de découverte et d'un observatoire
 
 


 Les objectifs
 Les espèces remarquables
 Le sentier thématique Sentier
 Surfaces et statuts

Bibliographie

 Retour à la carte
 Les sites en chiffres




Crédits photographiques :

  • Photos en haut et ci-dessus : Avenir
  • Photos ci-dessous : Avenir
  • Photos de gauche : Didier Jungers (CGI)

 
  Les espèces remarquables
 Plantes :
  • Thélyptère des marais (Thelypteris palustris) protégée
  • Gagée jaune (Gagea lutea) protégée
  • Hydrocotyle commun (Hydrocotyle vulgaris) protégée
  • Inule de Suisse (Inula helvetica) protégée
  • Laîche de Bohème (Carex bohemica) protégée
  • Petite utriculaire (Utricularia minor) protégée
  • Peucédan des marais (Peucedanum palustre) protégée
  • Rubanier nain (Sparganium minimum) protégée
  • Séneçon des marais (Senecio paludosus) protégée
  • Liparis de Loesel (Liparis loeselii) protégée
  • Renoncule grande douve (Ranunculus lingua) protégée
 Mammifères :
  • Musaraigne aquatique (Neomys fodiens) protégée
 Oiseaux :
  • Faucon hobereau (Falco subbuteo) protégée
  • Gorgebleue à miroir (Luscinia svecica) protégée
  • Locustelle luscinioïde (Locustella luscinioides) protégée
  • Locustelle tâchetée (Locustella naevia) protégée
  • Martin pêcheur (Alcedo atthis) protégée
  • Pie-grièche écorcheur (Lanius collurio) protégée
  • Pousserolle effarvatte (Acrocephalus scirpacus) protégée
  • Rousserolle verderolle (Acrocephalus palustris) protégée
  • Torcol fourmilier (Jynx torquilla) protégée
  • Bécassine des marais (Gallinago gallinago) protégée
 Amphibiens :
  • Crapaud commun (Bufo bufo) protégée
  • Grenouille agile (Rana dalmatina) protégée
  • Triton alpestre (Triturus alpestris) protégée
 Libellules :
  • Cordulegastre annelé (Cordulegaster boltonii) protégée
 Papillons :
   
 
Sentier thématique
Sentier thématique sur le thème des tourbières. Entre terre ferme et tourbière, le sentier se change en caillebotis dans les secteurs plus inondés et propose de découvrir les tourbières, leurs formations, les espèces qu'elles recèlent et leurs utilisations par l'homme.
  • Dates d'ouverture du sentier : du 20 mars au 31 octobre
  • Longueur du sentier : 3130 mètres
  • Pour en savoir plus : www.isere-environnement.fr
  • Infrastructure d'accueil : Ancien transformateur EDF restauré en observatoire de la faune.
  • Date d'ouverture de l'observatoire au public : du 20 mars au 31 octobre
  • Plan du sentier

 
  Surfaces et statuts
  • Surface totale du site : 65 hectares
  • Surface d'intervention : 65 hectares
  • Statuts : ENS* départemental, ZNIEFF*, site Natura 2000 "Tourbière de Saint-Laurent-du-Pont"


(*ENS : Espace Naturel Sensible ; ZNIEFF : Zone Naturelle d'Intérêt Faunistique et floristique)

    
 

Bibliographie

À l'occasion de l'anniversaire des 10 ans de gestion sur les tourbières de l'Herretang, AVENIR propose un document de synthèse de ses connaissances et de son expérience en matière de gestion du site.

Vous pouvez vous le procurer en nous faisant parvenir votre demande accompagner de vos coordonnées postales et du timbre pour son envoi (2,18 €).

 

   
       Haut de page